Brockville Braves Carleton Place Canadians Cornwall Colts Navan Grads Hawkesbury Hawks Kanata Lasers Kemptville 73s Nepean Raiders Ottawa Jr Senators Pembroke Lumber Kings Rockland Nationals Smiths Falls Bears

Dur lendemain de veille pour les P’tits Sénateurs

par Jean-François Plante, Le Droit

Dans le cycle perpétuel du hockey junior, il y a un prix à payer après trois présences consécutives en finale.

Champions de la Ligue Junior A central (CCHL) en 2018 après avoir été finalistes en 2016 et 2017, les p’tits Sénateurs d’Ottawa amorcent une période de transition cette année. L’entraîneur-chef Martin Dagenais peut déjà sentir les effets de la perte de 14 de ses 23 joueurs champions des coupes Bogart et Fred-Page puisque la CCHL a lancé ses activités il y a trois semaines.

Malgré des signes encourageants au cours des derniers matches, les Sénateurs montrent un dossier de 3-4-0 après sept rencontres.

“J’ose espérer que nous allons nous battre pour obtenir l’avantage de la patinoire au premier tour des séries (position 1 à 4), mais compte tenu de tous nos nouveaux visages, nous aurons plus de chances de finir autour de la 5e ou 6e place. Notre équipe était vieille l’an dernier après trois participations consécutives en finale. On se retrouve maintenant dans la moyenne d’âge de la ligue. Je sais que nous allons nous améliorer, mais il va falloir être patient”, a mentionné Dagenais, dont l’équipe a perdu ses quatre matches par la marge d’un seul but (en excluant les filets déserts) jusqu’à présent.

S’il y a un endroit où les Sénateurs n’auront pas à s’inquéter, ce sera devant le filet avec le retour de Francis Boisvert que Dagenais considère comme un des meilleurs gardiens de la ligue.

“Nous avons du travail à faire en défensive. Adrien Bisson (de Cornwall) sera notre général mais il compte sur seulement deux autres vétérans pour l’appuyer en Bailey Brant et Noah Rowe. Notre attaque va passer par les vétérans Darcy Walsh et Élie Boulerice (de Casselman). Ethan Manderville est un autre gros morceau, de même que Samuel Hatto (l’ancien des Olympiques) même si on croit que ce dernier est capable de nous en donner plus en ce moment malgré ses sept points en sept matches”, a ajouté Dagenais.

Comme c’est souvent le cas, les Canadians de Carleton Place (6-2-1) convoiteront à nouveau le championnat de la saison régulière. Les Hawks de Hawkesbury (6-1-0) semblent partis pour leur faire une chaude lutte. À la recherche de leur premier titre depuis 2006, ils misent sur le retour de plusieurs vétérans et ils ont eu du succès au niveau du recrutement cet été. Jérémie Lavallée et Luke Grainger, deux Québécois qui arrivent d’écoles américaines, sont déjà les meilleurs compteurs du club.

À Rockland, les Nats (4-5-1) ont une équipe très jeune avec 11 joueurs de 16 ou 17 ans. Ils devraient occuper la deuxième portion du classement, mais ils auront un solide noyau pour faire du bruit dès la saison prochaine.

À Cornwall, les Colts (2-6-0) vont devoir se battre pour une place dans les séries et ce sera la même chose à Navan où les Grads (2-7-1) sont en probation après avoir joué sous la barre de .250 l’an dernier. S’ils devaient gagner moins de de 25% de leurs matches pour une deuxième saison consécutive, les gouverneurs de la ligue auraient le droit de racheter le club pour les dissoudre ou les déménager. Les Grads n’ont jamais gagné une série éliminatoire depuis leur entrée dans la ligue en 1991.