Brockville Braves Carleton Place Canadians Cornwall Colts Navan Grads Hawkesbury Hawks Kemptville 73s Nepean Raiders Ottawa Jr Senators Pembroke Lumber Kings Renfrew Wolves Rockland Nationals Smiths Falls Bears

Les Sénateurs d’Ottawa Junior A attendent le début de la saison avec impatience

Jonathan Jobin – Radio-Canada

La formation ne sait toujours pas quand va commencer la saison de la CCHL.

Les Sénateurs d’Ottawa Junior A attendent avec impatience le début de la saison dans la Ligue centrale de hockey junior A (CCHL). Aucune décision n’a encore été prise concernant le lancement des activités, mais les joueurs de la formation espèrent commencer la saison très bientôt d’autant qu’ils commencent à se lasser des entraînements.

C’est pas facile, c’est certain. Tous les joueurs veulent jouer des parties. On a joué quelques parties de présaison depuis le mois d’août, sans contact, mais ce n’est pas totalement la même chose, mentionne l’entraîneur Martin Dagenais, tout en précisant qu’il voit le bout du tunnel.

Pour s’assurer de reprendre le jeu rapidement, les joueurs respectent les règles à la lettre. Ils portent le masque en tout temps et ont des bouteilles d’eau marquées individuellement, entre autres.

Tous les gars dans l’équipe font attention. Tout est respecté, parce qu’on veut jouer et on veut pas que ce soit repoussé encore, ajoute le joueur Isaac Lambert.

La possibilité de commencer la saison sans contact est étudiée par la Ligue. Les joueurs n’y sont pas très favorables, mais soulignent qu’ils sont prêts à tout pour jouer.

Je pense que ça donnerait un gros avantage aux attaquants, puisque les défenseurs ne peuvent pas jouer le corps. Ce serait beaucoup plus comme le hockey mineur, bâton sur bâton, analyse Zakary Lavoie.

L’entraîneur est prêt à tout aussi, mais il ne croit pas que ce sera la solution privilégiée par la CCHL.

C’est certain que ce n’est pas l’idéal. Je suis encore pas convaincu que la OHL va jouer sans contact. Je pense qu’il y a bien des choses qui peuvent changer d’ici là. Est-ce que c’est possible qu’on commence l’année sans contact et qu’on la finisse avec contact? C’est possible, croit Dagenais.

Une ligue un peu modifiée

Si la pandémie a un bon côté, c’est qu’elle offre aux Sénateurs Junior A des joueurs qui seraient ailleurs en temps normal. Zakary Lavoie en est un. Le joueur de 16 ans devrait jouer avec les Steelheads de Mississauga cette saison. En attendant le début des activités dans la Ligue de l’Ontario, il jouera dans la capitale.

C’est vraiment gros de jouer ici avec des gars qui ont l’expérience junior. La ligue va être meilleure avec les 16 ans. C’est une bonne expérience pour moi. Ça va me permettre de m’habituer à une game plus rapide avec des joueurs plus gros et moins d’espace, croit Lavoie.

Son coéquipier Isaac Lambert voit les choses de la même façon. Il s’est engagé avec l’Université du Maine dans la NCAA aux États-Unis, mais il va d’abord acquérir de l’expérience avec les Sénateurs.

Chaque joueur de hockey veut jouer au plus haut niveau. On est bien entourés avec l’équipe d’entraîneurs ici et je suis content. C’est très rapide, les parties seront serrées, affirme l’attaquant.

Tous les membres de l’organisation sont fébriles de commencer la saison le plus rapidement possible d’autant qu’ils pensent tous avoir une formation encore très compétitive.

On veut gagner chaque année. On a eu beaucoup de succès depuis cinq ans. On a sept vétérans de retour. C’est toujours un point d’interrogation au début, mais on a encore une équipe qui peut espérer terminer top 4 et compétitionner pour remporter les honneurs à la fin, confie Martin Dagenais, qui agit aussi comme directeur général de l’équipe.

Avant de voir de quel bois se chauffent les Sénateurs Junior A cette saison, il faudra d’abord attendre de savoir quand la saison de la CCHL sera lancée.