Brockville Braves Carleton Place Canadians Cornwall Colts Navan Grads Hawkesbury Hawks Kemptville 73s Nepean Raiders Ottawa Jr Senators Pembroke Lumber Kings Renfrew Wolves Rockland Nationals Smiths Falls Bears

La Ligue centrale junior A en attente

Jean François Plante – Le Droit

Les pré-camps des 12 équipes de la Ligue centrale junior A (CCHL) ont été complétés le week-end dernier.

Maintenant, tout le monde attend de connaître l’impact de la rentrée scolaire sur une potentielle éclosion au nouveau coronavirus. Si tout se passe bien, la ligue planifie un début de saison le 1er octobre. Si le virus prend de l’expansion, il faudra réviser les plans.

L’Ontario est rendu dans la troisième phase de son déconfinement. Tant que la province ne passera pas à la quatrième phase, il sera difficile de présenter des matches normaux avec spectateurs, à moins d’obtenir une dérogation.

À vrai dire, les clubs de la CCHL anticipent un début de saison quelque part entre le 1er octobre et le 1er novembre.

«Le retour en classe des étudiants va dicter la suite des événements», pense Daniel Sauvé, entraîneur-chef des Nats de Rockland.

Il a probablement raison. Par mesure préventive, aucun match préparatoire n’est prévu pour l’instant dans la CCHL. La ligue étudie aussi la possibilité d’imposer le port de la visière complète pendant toute la saison.

«Nous avons eu l’occasion de tenir des camps au mois d’août quand nous avons eu l’autorisation de la province de rependre nos activités sur glace. Les camps ont été modifiés pour respecter les règles de la Santé publique, mais nous avons pu faire nos évaluations. Maintenant, nous attendons d’autres consignes de la province avant de savoir si nous allons pouvoir commencer le 1er octobre», a ajouté Sauvé.

Chez les Sénateurs d’Ottawa, l’entraîneur-chef Martin Dagenais a pu évaluer plus d’une centaine de joueurs à son pré-camp en fabriquant des bulles de 50 joueurs.

«Certains joueurs n’ont pas pu se mesurer à d’autres, mais nous avons été capables de fonctionner avec les règles qui ont été imposées», dit-il.

Martin Dagenais s’attend à ce que des matches hors-concours puissent être organisés d’ici peu, toujours en créant des bulles pour éviter une éclosion du virus.

«La ligue songe à créer des groupes de trois clubs qui s’affronteraient entre eux après la fête du Travail.»

Hawkesbury

À Hawkesbury, les Hawks se croisent les doigts plus que les autres équipes. Le club de Rick Dorval arrive à maturité et il doit être l’hôte du tournoi de la coupe Fred-Page au printemps 2021.

«C’est une grosse année pour nous. Nous aurons un club compétitif. Nous devrions annoncer des acquisitions majeures dans les prochains jours et nous devrions aussi annoncer l’arrivée d’un gros nom. On espère que la COVID-19 ne va pas affecter notre tournoi. Nous avons déjà investi beaucoup d’argent là-dedans. Les logos du championnat de l’Est du Canada ont déjà été installés.»

Rick Dorval va tenir un autre camp de deux jours avec 34 à 40 joueurs après la fête du Travail. Il compte réduire ses effectifs à 25 ou 28 joueurs après cette autre étape.

«Après, nous allons nous inspirer des autres ligues juniors dans l’ouest du pays. Nous allons nous concentrer sur les habiletés individuelles. Quand nous aurons le feu vert de la province pour recommencer à jouer, nous aborderons les tactiques collectives.»

Rockland

À Rockland, Daniel Sauvé veut reprendre là où il a laissé l’an dernier alors qu’il dominait le classement de sa division.

«Nous aurons une solide attaque, deux bons gardiens, mais c’est à la défense où nous aurons beaucoup de sang neuf. Nos perdons nos cinq meilleurs défenseurs, mais nous aimons notre relève. À titre d’ancien défenseur, ça va être un bon défi pour moi!

Ottawa

À Ottawa, Martin Dagenais a déjà une très bonne idée de la composition de sa formation.

«Nous allons tenir notre camp final à partir du 21 septembre. Nous aurons environ 30 joueurs qui vont se battre pour 23 postes.»

Les Américains

Quant aux joueurs américains, les équipes de la CCHL n’ont pas gaspillé trop d’énergie sur leur recrutement en cette année de pandémie. Il serait surprenant de voir des recrues américaines dans le circuit cette année. En revanche, les vétérans ont déjà commencé à traverser la frontière et se rapporteront à leurs équipes respectives après avoir observé une quarantaine.

À Rockland, les Nats ont préféré ne pas poursuivre les démarches avec les trois Américains qu’ils avaient recruté pour la prochaine saison, mais la COVID-19 leur a permis de retenir les services des vétérans Cole Craft, Matthew Vermaetten et Justin Dauphinais, qui avaient l’option de se diriger vers les États-Unis. En revanche, Simon Labelle a choisi de poursuivre sa carrière dans la North American Hockey League (NAHL).

Chez les Sénateurs, Martin Dagenais a déjà remboursé les neuf Américains qu’il avait recrutés. Ceux-ci auraient eu à se confiner pendant 14 jours à leur arrivée sans avoir la garantie de se tailler une place dans l’équipe. Même chose pour les Hawks. Devant l’incertitude créée par le virus, ils n’ont pas recruté au pays de l’Oncle Sam, mais les deux vétérans du club vont traverser la frontière mercredi.